( 20 février, 2010 )

Charles Eisen pour la nouvelle Héloise de Rousseau 1769

dsc026691.jpg dsc026701.jpg Analyse de l’image :
    Julie, qui a fixé rendez-vous à Saint-Preux dans un bosquet du jardin de la propriété familiale, lui donne un baiser avant de défaillir; elle tombe dans les bras de sa cousine Claire (NH, Ière partie, L.14). « Le lieu de la Scène est un bosquet. Julie vient de donner à son ami un baiser cosi saporito, qu’elle en tombe dans une espèce de défaillance. On la voit dans un état de langueur se pancher, se laisser couler sur les bras de sa Cousine, et celle-ci de la recevoir avec un empressement qui ne l’empêche pas de sourire en regardant du coin de l’œil son ami. Le jeune homme a les deux bras étendus vers Julie; de l’un, il vient de l’embrasser, et l’autre s’avance pour la soutenir: son chapeau est à terre. Un ravissement, un transport très-vif de plaisir et d’allarmes doit régner dans son geste et sur son visage. Julie doit se pâmer et non s’évanouir. Tout le tableau doit respirer une ivresse de volupté qu’une certaine modestie rend encore plus touchante. Inscription de la 1e estampe. Le premier baiser de l’amour.

dsc026711.jpg dsc026721.jpg dsc02673.jpg dsc02674.jpg dsc02675.jpg

dsc02676.jpg dsc02677.jpg dsc02678.jpg dsc02679.jpg dsc02680.jpg dsc02681.jpg

 

Pas de commentaires à “ Charles Eisen pour la nouvelle Héloise de Rousseau 1769 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|