( 20 février, 2014 )

les contemporaines- 11ème volume

Immense galerie de portraits féminins, des modes, des costumes, des métiers de l’ancien régime, avec un idéal féminin sorti de l’imagination de l’auteur: tailles de guêpe, pieds « mignon », fétichisme de la chaussure, exagérations dans la finesse de la taille et des pieds.. Une des plus jolies suites d’illustrations du XVIIIe siècle, sans doute exécutée au dépens du fameux gastronome Grimod de la Reynière, ami de l’auteur, les frais ayant été considérables. Les figures, souvent non signées, sont la plupart de Binet ou de ses élèves, sous la direction de Restif, et gravées par Berthet

Cette oeuvre monumentale à la fois disparate et cohérente propose une véritable étude sociale et morale de la société française du XVIIIe siècle et en particulier des femmes. Les nouvelles sont souvent tirées d’anecdotes parfaitement véridiques, à tel point dit-on, que certaines femmes en vue, qui s’étaient reconnues dans le récit de leurs aventures libertines, moururent de chagrin

IMGP9705 IMGP9706 IMGP9707 IMGP9708 IMGP9709 IMGP9710 IMGP9711 IMGP9712 IMGP9713 IMGP9714 IMGP9715 IMGP9716 IMGP9717 IMGP9718 IMGP9719 IMGP9720 IMGP9721

Pas de commentaires à “ les contemporaines- 11ème volume ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|