( 29 mars, 2014 )

La typographie de Monsieur Nicolas -1794

Apprenti chez l’imprimeur Fournier à Auxerre, Restif de la Bretonne débute donc sa « carrière littéraire » dans l’atelier de Fournier, au milieu de 32 autres ouvriers qui s’agitent en tous sens pour composer, corriger, encrer et imprimer les feuillets un à un. Trente cinq ans plus tard, à partir de 1790, l’homme devenu auteur, se voit contraint d’imprimer lui-même ses livres. L’œuvre majeure de Restif de la Bretonne est sa vaste autobiographie, Le cœur humain dévoilé, ou Monsieur Nicolas, en huit volumes dont la sortie des presses s’échelonne de 1794 à 1797. Ici sont présentés les quatre premiers volumes, ceux retraçant son enfance, avec des gros plans sur les « originalités » typographiques de Restif.

Clairement, la composition est au service du texte et de l’auteur, les tailles des caractères se succèdent au gré de l’importance du texte, les manchettes sont utilisées, les abréviations, si communes au 15 et 16ème siècles sont monnaie courante, les renvois en bas de page et l’orthographe singulière font de ce livre, outre l’intérêt de son texte, quelque chose d’unique qu’il est très émouvant d’avoir en main.

 

LE LIVRE:

IMGP9683 IMGP9685 IMGP9686 IMGP9687 IMGP0969

 

 

LA TYPOGRAPHIE:

 

IMGP0959 

Mention du lieu d’impression « imprimé à la maison ». 

IMGP0960

Manchette « inversée ». En typographie, on appelle manchette une note placée non pas en bas de page, mais dans la marge du texte. Ici, Restif l’emploie en bas de page. Le A de auteur n’est pas de la même taille que le reste du mot!

IMGP0961

Orthographe des mots: « Mon Kalendrier »

IMGP0963 IMGP0965

IMGP0966 

Plusieurs polices (manuscrite pour la signature RESTIF) et tailles de caractères dans  la même page.

IMGP0967

IMGP0968 

Abréviations diverses: « MONSr »

IMGP0970 IMGP0971

IMGP0972 IMGP0973  

 

Pas de commentaires à “ La typographie de Monsieur Nicolas -1794 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|