• Accueil
  • > Des lettres de cachet et des prisons d’état- Mirabeau fils- 1782
( 15 mai, 2014 )

Des lettres de cachet et des prisons d’état- Mirabeau fils- 1782

IMGP2267

« Au nom du roi… ». C’est ainsi que commençaient les fameuses lettres de cachet par lesquelles les sujets de Sa Majesté étaient informés de la décision du roi de les faire arrêter et enfermer. Louis XIV en adresse à tour de bras, et plus de 2300 prisonniers séjournèrent à la Bastille sous son règne. On a même imprimé des lettres de cachet prêtes à être remplies !

Tous les délits mènent à la bastille, s’en prendre à la personne souveraine par écrit ou par simples menaces, comploter, faire partie de la famille d’un régicide comme Damiens…

La Bastille, par l’importance et l’arbitraire des emprisonnements deviendra en Juillet 1789 l’objectif à abattre, le symbole à faire tomber.

 

Publié dans Non classé par
Poster un commentaire

Pas de commentaires à “ Des lettres de cachet et des prisons d’état- Mirabeau fils- 1782 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|