( 14 juin, 2014 )

Le Palais royal de Restif de la Bretonne

IMGP9901

Le « Palais-Royal », rédigé par Restif de la Bretonne de septembre 1789 à mars 1790, est une description d’un lieu  devenu, dans les dernières années de l’Ancien Régime, le centre de Paris. L’ouvrage que je vous présente sort en 1790 avec une adresse on ne peut plus vague , « Au palais Royal d’abord, puis Partout ». Cafés, salles de spectacles, jardins attirent les curieux, les amateurs de plaisirs divers et tout particulièrement de jolies femmes.

Madame Janus est une matrone bien particulière puisqu’elle « restaure » les vieillards grâce à ses « Sunamites», prostituées originales, puisque ces Sunamites sont de jeunes vierges qui couchent avec des vieillards pour leur redonner vitalité par le contact de leur corps et la fraîcheur de leur haleine. L’état de sunamite est provisoire puisqu’elles deviennent, selon leurs aptitudes, soit des« berceuses », soit des « chanteuses », ou encore des « converseuses ».Ce sont les histoires de ces converseuses qui forment le troisième volume. Leur corps n’est plus en jeu dans ces relations, seul compte leur esprit.

Dans l’état d’ « ex-Sunamites », les « berceuses » sont chargées d’endormir les vieillards par l’agrément de leur conversation, les « chanteuses » de soulager par la qualité de leur voix les maux de la vie, et enfin  les « converseuses »,  de faire de même par leur talent à raconter des histoires. Ces « ex-Sunamites », cessent d’être des filles publiques et deviennent des citoyennes.

Dans cette troisième et dernière partie, le Palais-royal devient un monde où la parole seule est  souveraine et devient Le remède à toutes les infortunes et les frustrations de la vie. Converser c’est conserver, raconter des histoires devient une fonction salvatrice. Il s’agit de la célébration de l’écrivain. Le vice  et la débauche du palais royal de l’ancien régime fait place à  la vertue et aux bonnes moeurs comme nous le montre le tout dernier paragraphe du livre (cf photo après la lecture).

Lecture du début du dernier volume:

IMGP9906

Pas de commentaires à “ Le Palais royal de Restif de la Bretonne ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|