( 15 juin, 2014 )

Vive la grêve !

Le syndicalisme avant l’heure !

 

Le nom de Griffarins viendrait du nom de l’imprimeur lyonnais Sébastien Gryphe dont vous voyez la marque sur la photo ci-dessous. La référence au griffon, emblème de cet humaniste proche de Rabelais semble assez évidente.

IMGP2635

(Tiré d’une édition de Flavius Joseph de 1555)

Les Griffarins regroupent des ouvriers liés aux métiers de l’imprimerie, comme les compositeurs, correcteurs…

Les Griffarins ont participé à la révolte de 1539, un des premiers conflits liés au travail en France. Cette première grève ouvrière éclate en avril 1539, sous l’influence notamment des Griffarins, et revendique une hausse des salaires pour les quinze heures de travail quotidiennes.

Durant quatre mois, aucune des imprimeries lyonnaises n’a fonctionné.

Face à l’échec des négociations avec les maîtres imprimeurs (patrons de l’époque), le sénéchal de Lyon fait éditer un arrêt qui dicte les droits et les devoirs des ouvriers typographes (Nourriture, jours de repos).

Les ouvriers reprennent le travail en juillet, et se lancent dans de longues négociations avec les maîtres imprimeurs jusqu’en 1542 afin de clarifier leur statut.

 

Pas de commentaires à “ Vive la grêve ! ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|