( 30 juin, 2014 )

Papiers marbrés

IMGP2418 

On les voit à chaque fois que l’on ouvre un livre sans forcément y prêter attention, ce sont les pages de garde en papier marbré. D’un livre a l’autre, on ne perçoit pas toujours les nuances dans le décor du papier, pourtant ils sont tous différents.

Le principe de la fabrication du papier marbré est celui de l’empreinte par transfert de couleurs. Pour fabriquer ce type de papier, l’artisan remplit une cuve avec de l’eau épaissie par une gomme hydrosoluble qui permettra aux couleurs de flotter en surface. Le marbreur dépose ensuite sur ce bain des gouttes de peinture à l’huile ou à l’eau. La façon de déposer les gouttes puis de les travailler avec des peignes, des outils pointus pour tirer la peinture, permet d’obtenir différentes familles traditionnelles de motifs : le marbré simple (avec ses volutes), l’Annonay, le zigzag, la plume de paon, l’œil de chat, le peigné (large, fin, ondulé coquille ou chevron), le marbré à fleurs, à fleurons, à tourniquets, le marbré d’Allemagne, l’agate, le placard, le montfaucon, le caillouté…    

Voici un petit éventail de papiers marbrés tous fabriqués au 18ème siècle:

papiers marbrés
Album : papiers marbrés

23 images
Voir l'album
   

                     

Pas de commentaires à “ Papiers marbrés ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|