( 26 septembre, 2014 )

Sans grand intérêt…

Un banal livre dont le sujet peut nous paraître au premier abord sans grand intérêt peut tout de même receler quelques pistes de recherches et nous faire découvrir quelques pans de notre histoire.

IMGP6517

Ce livre acquis hier a deux titres reliés dans un volume. Le premier s’intitule  petit catéchisme de morale et le second daté de 1788 Traité d’éducation civile, morale et religieuse. Ce qui m’a fait l’acheter tient dans le sous titre « A l’usage des élève du collège royal de la flèche », étant moi même Sarthois.

IMGP6516

Le premier titre semble être un fascicule relié en tête du titre principal et n’ayant pas le même format (il est plus petit). L’avis de l’éditeur m’éclaire sur la présence de ce texte de 34 pages, non massicoté. Il est dit que cet ouvrage est depuis plusieurs années dans les mains des élèves du collège de la Flèche mais que celui-ci a d’abord été imprimé par petits cahiers pour faciliter la manipulation et leur utilisation par les élèves. Le premier titre doit donc être l’un de ces cahiers et relié avec le second titre. 

L’auteur du livre me plonge cette fois dans l’histoire du Prytanée de la Flèche. La page de titre mentionne un prêtre de la doctrine chrétienne.

En 1761, un arrêt du Parlement de Paris ordonne la fermeture des établissements scolaires alors tenus par les Jésuites. Le collège faisant parti de ces établissements, les professeurs quittent les lieux. En 1764, le collège devient « École de Cadets », ou « École Militaire Préparatoire », destinée à former des élèves dont les plus méritants sont envoyés à l’École militaire de Paris. Enfin, en 1776, les élèves sont dispersés dans des petites écoles militaires de province, mais la même année, Louis XVI rétablit le collège et le confie aux Doctrinaires. Notre auteur fait donc partie des prêtres de la doctrine chrétienne, congrégation religieuse fondée en 1592.

IMGP6518 Avis de l’éditeur.

IMGP6519 Avis de l’auteur

IMGP6520 Approbation

Autre intérêt, l’avis de l’auteur puis l’approbation (photos ci-dessus) cette fois nous plonge dans des choix d’éducation en cette fin 18ème siècle.

L’auteur nous affirme que ce traité de morale est utile à son siècle, semble-t-il perverti dans ses mœurs, et l’approbation nous oppose la méthode de ce livre aux « projets modernes d’éducation ». Quels sont-ils? On pense tout de suite à l’Emile de Rousseau imprimé en 1762.  

IMGP6521

Pas de commentaires à “ Sans grand intérêt… ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|