• Accueil
  • > XVIII e- Vendée (guerre)
( 28 février, 2015 )

La lenteur des informations…

Nous sommes le 28 février 2015, et l’information est maintenant quasiment en direct, mais cela n’a pas toujours été le cas! Ce journal Parisien du 28 février nous relate un fait essentiel dans l’histoire des guerres de Vendée, l’arrestation de Stofflet et son exécution . Les faits se sont déroulés les 4 et 5 février, et les Parisiens ne l’apprendront dans la Gazette que le 28 du même mois!

 IMGP8372

IMGP8371

« Stofflet a été pris, dans la nuit du 4 au 5 de ce mois, avec deux de ses aides-de-camp, deux de ses courriers de dépêche et un domestique, dans la ferme de la Sangrenière, canton de Jallais, près Chollet. Ils ont été conduits à Angers, ou ils ont été jugés dans la même nuit, et fusillés le lendemain. » 

Rappelons juste qui était Stofflet en deux mots. Jean-Nicolas Stofflet fut un chef militaire de première importance dans le soulèvement de la Vendée durant la révolution française . Il est nommé général en chef en 1794 comme le célèbre Charrette, autre chef vendéen . Fin 1795, il prend les armes à l’instigation d’agents royalistes pour le compte du comte de Provence (le futur Louis XVIII) . Il est alors pris par les Républicains dans la nuit du 4 au 5 février 1796, condamné à mort et fusillé à Angers, non pas le lendemain comme le dit le journal, mais le 25 février 1796, soit trois jours avant ce journal, et là pour le coup, l’info de sa mort était assez récente, et presque un scoop !.

 

|