( 23 avril, 2015 )

Ex-libris des « Secousse »

Secousse est le nom d’une famille dont les membres , au XVIIIème siècle ont exercé les professions de juristes et d’hommes d’église. Les deux Ex-libris suivants appartiennent à deux frères, fils du chevalier Jean-Léonard Secousse (1659-1711), avocat au Parlement. Ces deux Ex-libris sont contrecollés sur les plats de l’édition originale des pensées sur la comète de Pierre Bayle (1683) et de la quatrième édition du même ouvrage, et chez le même éditeur (1704).

IMGP8954 Ex-libris de François robert

Le premier s’appelle François Robert Secousse (1660-1736). Il était ecclésiastique, docteur en théologie et également curé de la paroisse de Saint-Eustache, à Paris de 1699 à 1729. Son Ex-libris mentionne ses qualités de docteur de la faculté de Paris et de la maison de Navarre. Plusieurs membres de cette famille ont été curé de St Eustache. Il est amusant de penser qu’un homme d’église ait pu « coller » son nom sur un tel ouvrage, précurseur de la pensée des philosophes du XVIIIème siècle. 

Le blason représente un croissant de lune sur un chevron d’argent, accosté de deux étoiles, et accompagné, en pointe, d’une gerbe de blé, le tout d’argent .

IMGP8952 Ex libris de Denis-françois

Le frère  de François-Robert, plus célèbre, se nomme Denis-François Secousse (1691- 1754).

Denis-François suivit ses cours d’humanités et de philosophie au Collège de Beauvais, et fut l’élève entre autres de l’auteur Rollin. Il devint avocat au Parlement en 1710 comme l’était son père Jean-Léonard. Il se livra à des recherches historiques et fut reçu à l’Académie des inscriptions et belles-lettres en 1722. Il est chargé par d’Aguesseau de continuer la publication des Ordonnances des rois de France commencée par Eusèbe de Laurière. Il en termine le 2e volume et en fait paraître 6 autres (de 1729 à 1750), mais sans pouvoir la terminer. Il reçut ensuite l’ordre de dresser une chronologie des chartes et diplômes de l’histoire de France. Secousse fut durant plusieurs années censeur royal et termina sa vie avec une complète cécité.

On a de lui les Ordonnances des roys de France de la troisième race,  une Dissertation sur l’expédition d’Alexandre contre les Perses (1729), les Mémoires de Condé ou Recueil pour servir à l’histoire de France (1740), Mémoires de Condé, servant d’éclaircissement et de preuves à l’Histoire de M. de Thou,  (1743), ou encore le Recueil de pièces servant de preuves aux Mémoires sur les troubles excités en France par Charles II, dit le Mauvais (1755)…

( 3 mars, 2014 )

Ex-libris

 

IMGP0239 IMGP0240 IMGP0241 IMGP0242 IMGP0243 IMGP0244 IMGP0245 IMGP0246 IMGP0247 IMGP0248 IMGP0249 IMGP0250 IMGP0251 IMGP0252 IMGP0253

|