• Accueil
  • > XVI e- Nostradamus (et autres prophètes)
( 1 décembre, 2014 )

Prophéties de Nostradamus imprimées chez Pellerin à Epinal

La pronostication a toujours été utile aux gens de la campagne, aux laboureurs et comme le dit la préface, elle fut « de Dieu transmise aux vieux ».

Ce livret de 21 pages regroupe des prévisions basées sur les anciennes observations. Ainsi, elles prétendent prédire l’état des récoltes en fonction du premier jour de l’année (lundi, Mardi…), donner des indications quant aux dates de plantation (en fonction de la couleur du soleil, de la lune claire ou nouvelle, de la présence ou pas d’ animaux).

Bref, autant de dictions anciens dont certains sont encore suivis à la lettres!

IMGP7128

Propheties
Album : Propheties

22 images
Voir l'album
( 1 juillet, 2014 )

Nouvelles propheties de Nostradamus

Dernière édition trouvée, ce livret qui semble comporter le même texte que les propheties de Moult, mais avec le nom de Nostradamus comme auteur. le faux titre porte « Nostradamus réssucité » et la couverture « Nouvelles propheties de Nostradamus ». L’imprimeur est Audant, de Limoges, et l’impression doit datée des années 1830-1840. Seule la BNF possède un exemplaire à cette adresse (non daté), mais également un exemplaire à l’adresse de Pellerin (à Epinal-1856), un de Camuzeaux (à Paris-1835) et trois exemplaires  d’Avignon (Offray-1845, 55 et 57). Le CCF ne semble pas répertorier d’autres exemplaires.

IMGP2754 IMGP2755 IMGP2756 IMGP2757

( 22 juin, 2014 )

La fin d’un monde…

Le  retour de la comète de 1264. 

A nouveau, je fais référence au « Vrai double Matthieu Laensberg » à propos d’un court texte sur le retour d’une comète, la « fameuse» grande comète de 1264, qui selon l’almanach devrait réparaître à la fin de l’année 1848, et au début de 1849.

Cet article (voir photo) me fait penser à deux auteurs de la fin du 17ème siècle qui ont, en leur temps, attaqué les superstitions et les préjugés en général et plus particulièrement ceux liés au passage d’une comète.

La comète  de 1680 (voir catégorie XVII e- sciences) donne à Fontenelle l’idée d’écrire une comédie, publiée en 1681, qui préfigure déjà les luttes des philosophes contre les superstitions au 18ème siècle.

La comète- 1681
Album : La comète- 1681

3 images
Voir l'album

Cette satire contre l’obscurantisme fait de M. de la Forêt un incrédule qui rejette et attaque un à un les arguments d’un l’astrologue, à propos de l’influence des planètes sur la destinée humaine. Comme dans l’histoire des oracles, Fontenelle raille le pédantisme du langage de l’astrologue et son utilisation à outrance de mots en « tion », pour faire plus scientifique.

Pierre Bayle avait également écrit ses « pensées diverses» suite au passage de la comète de décembre 1680.

IMGP2662

Dans sa préface, alors qu’il est professeur à sedan, il constate ceci : «Je rassurais autant qu’il m’était possible ceux qui s’inquiétaient de ce prétendu mauvais présage, mais je ne gagnais que peu de choses par les raisonnements philosophiques ; on me répondait toujours que Dieu montre ses grands phénomènes, afin de donner les temps aux pêcheurs de prévenir par leur pénitence  les maux qui leur pendent sur la tête »

Pour revenir à notre comète de 1264, l’almanach nous annonce que, selon Roger Bacon, elle est soumise à la planète Mars, qu’elle est donc de nature guerrière, et elle menace le monde (une fois n’est pas coutume). Rappelons que Bacon était un philosophe, alchimiste et astrologue anglais du 13ème siècle, donc qui a certainement vu la grande comète en 1264.

C’est dans l’explication des caractères suivants que le savant astrologue a trouvé ces paroles prophétiques :

 IMGP2666

(Certains symboles d’ailleurs peuvent faire penser à des signes similaires sur le talisman de cathrine de Médicis)

L’auteur annonce des bouleversements, batailles, et même la fin du monde (on y vient enfin), mais en fait, seulement la fin d’un monde, celui d’une certaine organisation politique et gouvernementale. Et en y réfléchissant bien, 1848, c’est bien une année  révolutionnaire, avec chute du dernier roi et retour de la république…ils sont trop forts ces astrologues…

Cette formidable « planète » fait son tour tous les 294 ans, et la dernière fois c’était en… 1559… (je ne l’ai pas encore mentionné, mais l’almanach en question est pour l’année 1849) et alors là, inutile de vous rappeler que déjà Nostradamus avait prédit la fin du roi Henri II dans un tournoi.

A propos encore d’astrologie, cet almanach fait référence dans d’autres prédictions au fameux Thomas Joseph Moult ainsi qu’à Eustache Le Franc.

Bref pour finir, si j’ai tendance à dire que ces prédictions sont d’un autre temps, elles ne le sont pas tant que cela, vu leur constance dans les journaux, au fil des temps, même moderne…rappelez vous des dernières « fin du monde » en 1999 ou en 2013!

( 16 mai, 2014 )

Les propheties de Nostradamus

IMGP1926 IMGP1927

 

Cette édition de Nostradamus est imprimée en 1793. Une autre édition du même imprimeur Avignonnais est datée de 1791. A propos d’Avignon, les événements révolutionnaires ont incité les habitants de cette cité à demander leur rattachement à la France. En effet, le comtat Venaissin  était alors sous administration papale (Pie VI) et ce depuis de 14ème siècle. Dès 1789, la ville avait demandé à Rome certains droits identiques à ceux des villes voisines Françaises. Devant le refus de Rome, les bourgeois créent une municipalité ainsi que des institutions nouvelles identiques à celles du reste de la France (milice…). Alors éclatent de graves troubles entre partisans de Rome et républicains, entre prêtres et bourgeois. La cité deviendra finalement Française le 13 septembre 1791 par décret de l’assemblée constituante.

fichier doc centuries 1

fichier doc centuries 2

fichier doc centuries 3

fichier doc centuries 4

fichier doc centuries 5

fichier doc centuries 6

fichier doc centuries 7

fichier doc centuries 8

fichier doc centuries 9

fichier doc centuries 10

( 10 mai, 2014 )

Propheties perpétuelles !

« Éleveurs ou céréaliers… Toute la profession est touchée par les intempéries. Les parcelles sont impraticables. La note risque d’être salée pour les agriculteurs… ». Ces phrases sont couramment utilisées dans nos journaux et nous ne sommes plus surpris de les relire année après année. Et si nous pouvions prédire le temps qu’il fera en 2015, en 2016… C’est certainement pour cette raison que les « prophéties de Thomas joseph moult » connurent un tel succès. De très nombreuses éditions de colportage de ce titre jalonnent le 18ème s. Je ne vous lirai pas les « prédictions particulières » qui concernent justement le temps, l’abondance des moissons, des vendanges… mais les « prédictions générales » qui concernent les grands événements du monde occidental, le « monde chrétien ».Celles-ci vont jusqu’en 2024 ! et certaines pages de titre mentionnent même: « vérifiées par Nostradamus ». C’est vous dire le crédit qu’elles pouvaient avoir!

IMGP0577 IMGP0576

 

 

|