• Accueil
  • > XVIII e- De Lalande (Astronomie)
( 22 mai, 2014 )

Traité de la sphère et du calendrier par Rivard et Jérome de la Lande

IMGP2268

Le calendrier républicain est adopté le 24 octobre 1793, soit plus d’un an après l’avènement de la Première République, après un long débat entre les mathématiciens (dont Monge), les poètes (Chénier, Fabre d’Eglantine et le peintre David). Le calendrier républicain vise à réformer la société jusque dans ses références au temps et à l’espace. Contre la superstition et le fanatisme, le dimanche, les saints, les fêtes chrétiennes étaient abolis au nom de la Raison, la science, la nature, la poésie, l’idéologie et l’utopie.

Les mathématiciens se sont chargés de découper l’année en mois égaux (12 mois, 30 jours), l’année débutant le jour de l’équinoxe d’automne.

Pour leur part, les poètes ont donné aux jours des noms de plantes, d’animaux domestiques et d’outils, et ont fait rimer les mois selon la « sonorité » des saisons, trois par trois : Vendémiaire, Brumaire, Primaire, Nivose, Pluviose, Ventose, Germinal, Floreal, Prairial, Messidor, Thermisor et enfin Fructidor.

A noter que l’année commence au jour anniversaire de l’abolition de la royauté.

Attention, on ne doit pas confondre les datations du calendrier républicain avec la mention, courante (sur les monnaies par exemple ou les assignats), « n..ème année de la Liberté », qui prend pour référence 1789.

IMGP2276 IMGP2278

Ci-dessous les pages concernant cette réforme:

IMGP2269 IMGP2270 IMGP2271 IMGP2272

La première partie du livre décrit un instrument astronomique, le sphère armillaire.

La sphère armillaire présentée sur la première planche du Traité de la sphère est un ancien instrument, une combinaison de cercles emboîtés, permettant de représenter certains mouvements des astres, de comprendre les saisons ou les mouvements des étoiles et du Soleil en différents points de la Terre.

Une sphère armillaire simple a permis à Ptolémée de déterminer l’heure de l’équinoxe. Des sphères armillaires complexes ont été construites, en particulier celle d’Antonio Santucci construite à Florence en 1585.

IMGP2273 IMGP2274

 

|