( 23 mars, 2014 )

Fables et contes de Florian chez Didot

Jean-Pierre Claris de Florian est particulièrement connu en tant que fabuliste, ses fables étant unanimement considérées comme les meilleures après celles de Jean de La Fontaine. 

Cent-douze fables de Florian ont été publiées de son vivant et douze de manière posthume. Les morales de certains de ses apologues sont encore citées couramment, comme « Pour vivre heureux, vivons cachés » (Le Grillon), « Chacun son métier, les vaches seront bien gardées » (Le Vacher et le Garde-chasse) ou « L’asile le plus sûr est le sein d’une mère » (La Mère, l’Enfant et les Sarigues).

Quant aux expressions « éclairer sa lanterne » ou « rira bien qui rira le dernier », elles sont tirées également de deux fables de Florian.

IMGP0883 IMGP0884 IMGP0885 IMGP0886 IMGP0887 IMGP0888 IMGP0889 IMGP0890 IMGP0891 IMGP0892 IMGP0893

( 23 mars, 2014 )

Galatée, roman pastoral imité de cervantès -Florian chez Didot

  En 1783, Florian publie un conte en vers inspiré d’une nouvelle de Miguel de Cervantes, Galatée. L’œuvre est précédée d’une préface qui retrace la vie de Cervantes.

IMGP0873 IMGP0874 IMGP0875 IMGP0876 IMGP0877 IMGP0878 IMGP0879 IMGP0880 IMGP0881 IMGP0882

|