( 5 mars, 2014 )

Nicolas Ozanne

Cette gravure de Nicolas Ozanne, peintre de marine, célèbre la construction de vaisseaux et la présentation de leur plan au roi Louis XV.

En effet, après la bataille des cardinaux qui eut lieu durant la guerre de sept ans (contre les anglais) ,la marine royale n’est plus en état de disputer la maîtrise des mers à la Royal Navy. il ne lui reste que 47 vaisseaux à opposer aux 135 britanniques, mais surtout elle ne dispose plus des ressources financières nécessaires pour les armer.

  Cette défaite a cependant, à terme, des bénéfices pour la marine. En 1761, le duc de Choiseul reprend le portefeuille de  la marine et s’attache à sa reconstruction. Cette gravure illustre cet épisode de notre histoire

IMGP0274 IMGP0275 IMGP0276

( 24 février, 2014 )

Louis XV par Bonnart, rue St Jacques (vers 1715-18). Gravure populaire pour son accès au trone (??)

ssssss003.jpg ssssss002.jpg bel exemple d’imagerie populaire du début du XVII e s. De la publicité pour le nouveau roi

Les Bonnart Cette célèbre dynastie de graveurs et marchands d’estampes qui régna sur la rue Saint-Jacques pendant près d’un 

siècle, A l’Aigle et Au Coq, commence avec Henri Bonnart, déjà marchand-imprimeur en 1642. Il eut quatre fils : Nicolas (1637-1718) qui succède à son père vers 1674, dans sa boutique « A l’Aigle » ; Henri II (1642-1711) qui 

crée vers 1678 l’enseigne « Au Coq, vis-à-vis les Mathurins » ; Robert (1652-1729), graveur mais pas marchand d’estampes ; Jean-Baptiste (1654-1726) grave des estampes signées I.B.F. qui étaient éditées par ses frères. 

La production de cette dynastie est très variée et s’étend de l’estampe de Cabinet à l’imagerie de toute sorte. Des portraits de la famille royale et des grands seigneurs de la Cour, des allégories de toutes sortes, des Dieux et des Déesses 

de l’Antiquité qui font un peu figure de gravures de modes, présentant les costumes les plus somptueux : « Ces […] estampes ont un intérêt considérable pour la connaissance du costume et des modes sous Louis XIV… » (Colas. Bibliographie 

générale du Costume et de la Mode, p. 131). Il y eut d’innombrables séries de Quatre Ages, Douze Mois, Cinq Sens, Quatre parties du Monde, les Heures du Jour, les 

Heures de la Nuit, les Vertus Théologales, les Muses, les Femmes Illustres, etc… Ces allégories sont représentées par de jolies femmes bien en chair entourées d’attributs significatifs, dans des scènes 

clairement évocatrices, dans des toilettes somptueuses et compliquées selon le goût du temps, empreint de grâce et de dignité. Ces Bonnart obtinrent un immense succès qui suscita bon nombre d’imitateurs : N. Arnoult, N. de Larmessin,

Trouvain, Mariette, Berey, Deshayes, etc…

 

( 23 février, 2014 )

Frontispice de l’histoire militaire des flandres. Eisen. Tardieu

dsc04101.jpg

Frontispice a la gloire de Louis XV pour les victoires de son arrière grand -père Louis XIV  dans les flandres

|