• Accueil
  • > XVIII e- Menon (gastronomie)
( 24 octobre, 2014 )

la cuisinière bourgeoise

La cuisinière bourgeoise est le »best-seller » de la littérature gastronomique du dix-huitième siècle, publié pour la première fois en 1746.

IMGP6779

« Certaines recettes sont admirables et nous ne saurions assez recommander le « gigot panaché » ou le « foie de veau à l’italienne » tels que le propose Menon (Gérard Oberlé, Les Fastes de Bacchus et de Comus, ou histoire du boire et du manger en Europe de l’Antiquité à nos jours, à travers les livres.)

IMGP6780

Je vous propose ces deux recettes et quelques autres :

 

cuisinière bourgeoise
Album : cuisinière bourgeoise

8 images
Voir l'album
 

A propos d’un ex-libris qui se trouve sur le premier plat: » Ce livre appartient a monsieur Tavernier, receveur de l’enregistrement et des  imperial, à Moûtiers, département du Mont-blanc…28 février 1811″

IMGP6778

En 1811, la France comptait 130 départements. Il existait le département des Deux-Nèthes, des Forêts, du Léman ou encore du Mont-blanc .Le département français du Mont-blanc a existé de 1792 à 1815 et avait comme chef-lieu Chambéry. En effet, dans la nuit du 21 au 22 septembre 1792, les troupes françaises du général Montesquiou envahissent par surprise le duché de Savoie, dépendant alors du royaume de Sardaigne. La France crée alors ce département qui subira jusqu’en 1815 des variations géographiques au gré des événements. En 1800, la république crée des arrondissements: Annecy, Chambéry, Moûtiers (dont il est question dans l’ex-libris) et Saint-Jean-de-Maurienne.

Un traité du 20 novembre 1815 oblige la France à rendre à la Sardaigne la partie du duché de Savoie qu’elle avait annexée. La France supprime alors le département. Notre Ex-libris date de 1811 et le propriétaire était un fonctionnaire de l’administration de l’empire. Sa fonction était « receveur de l’enregistrement et des domaines impérial », ce qui correspond à  enregistrer les actes et les mutations de propriétés et à percevoir des droits financiers pour l’empire. 

|